Question :

Voici mon problème: Comment garder un esprit positif devant de réelles épreuves de la vie, tels que les conflits parents/enfants (ado), les disputes récurrentes dans le couple, le manque d’argent, des problème de santé…? Ne rien dire lorsqu’une situation nous pèse génère une grande frustration et rend malheureux, le verbaliser en choisissant ses mots créé aussi le conflit, de l’incompréhension… et rend malheureux. Une boucle dans laquelle on a du mal à sortir? Merci, merci d’avance pour votre réponse.

 

Problème de femmes
Réponse :

L’état d’esprit

Voici ma réponse à ton problème: Tout d’abord, je t’encourage à changer ton état d’esprit. Ce que tu appelles « épreuves », se sont des expériences de vie destinées à te faire évoluer. Tu peux effectivement interpréter ces expériences comme des épreuves (ce sera douloureux) ou comme des opportunités d’évolution (ce sera chouette). Le but de la vie, c’est d’évoluer. Donc tout ce qu’elle met sur ta route va dans ce sens.

Retire le bon côté de ce qui t’arrive. Dans tout événement, il y a un bon et un mauvais côté. C’est avec ta perception que tu décides de l’interpréter comme bon ou comme mauvais. Ce qui signifie en fait qu’il n’y a pas de problème mais uniquement des opportunités.

 

Problème: Combattre ou réfléchir

Le mot « épreuve » sous-entend combat. Peut-être t’a-t-on appris que la vie est un dur combat et que tu dois lutter. Si c’est le cas, voilà la source de ce que tu nommes problème. Lorsque tu luttes contre quelqu’un ou quelque chose, tu lui apportes de l’énergie et tu crées davantage de problèmes. Il est donc nécessaire d’apprendre non pas à lutter, mais à s’adapter. Imagine que tu marches sur une route et qu’à un moment donné il y a un grand mur devant toi. En cherchant à démolir ce mur, tu vas t’épuiser, voire te blesser. Il est alors plus intelligent de contourner ce mur. Par le passé, l’humain avait tendance à réagir avec son cerveau reptilien (notre cerveau animal). L’évolution humaine passe par l’utilisation de nos cerveaux limbique et néocortex qui nous permettent de raisonner et de trouver des solutions.

 

Eliminer les conflits pour éliminer le problème

Voici un problème courant. Tout conflit existe à travers des résistances. Lorsque tu mets ton égo de côté et que tu t’adaptes à la situation, le conflit n’existe plus. Cela ne signifie pas qu’il faut te soumettre à l’autre mais juste d’accepter le fait qu’il a une façon de voir qui est différente de la tienne. En le faisant, tu élimines toute résistance et par la même le mot « problème » de ta vie.

Cette formule s’applique aussi bien dans les relations ado/enfant que dans la relation de couple.

 

Problème d’argent :

Le problème principal concernant l’argent provient du fait que ta focalisation est orientée sur le manque. Une fois de plus, lorsque tu regarderas plus en direction de ce que tu désires au lieu de regarder vers ce que tu ne veux pas, ta situation changera.

 

Problème de santé

Le problème qui fait que ta santé se dégrade découle directement de ton état d’esprit. A chaque fois que tu perçois un événement comme négatif, ton corps fabrique des substances qui sont là pour te booster. Sauf que si ces substances ne sont pas « brulées », elles t’empoisonnent. Donc, pour retrouver la santé, il faut percevoir que tout ce qui t’arrive est merveilleux.

Ne rien dire lorsqu’une situation te pèse revient à laisser ces substances nocives dans ton corps. Tu as 2 solutions dans pareil cas : Brûler ces substances en les éliminant de ton corps (t’exprimer ou faire du sport par exemple) ou ne pas les produire (en percevant que ce qui t’arrive est bon).

 

Problème de communication

Le plus grand problème qui est à l’origine de bien des incompréhensions concerne la communication. Il est nécessaire de verbaliser ce que tu ressens car c’est la base de la communication. Si tu ne parles pas, l’autre ne peut pas deviner ce qu’il y a dans ta tête. A ce moment-là, il faut le faire avec calme et en respectant le fait que l’autre peut avoir un point de vue différent du tien.

 

Ce qui est valable pour toi est valable pour l’autre

Si malgré toute ta délicatesse l’autre est blessé par tes propos, le « problème » est alors chez lui. C’est à son tour de travailler sur lui afin de percevoir que tes propos peuvent être constructeurs ou destructeurs… selon la perception qu’il en a.

 

Pour conclure

Retiens ces concepts importants. Tu n’es pas responsable du bonheur ou du malheur de l’autre. Tu ne fais que donner ton point de vue et l’autre choisit d’accepter ton point de vue (il s’adapte et il se sent bien) ou de résister (il lutte contre et il souffre). Ce choix lui appartient.

Un problème n’existe qu’à travers une non-acceptation.

Le travail sur soi peut se faire à travers différents outils. Pour changer sa vie, on doit se changer soi.

Vaincs les coléreux par le calme. Les méchants par la bonté. Les avares par la générosité. Les menteurs par la vérité. Bouddha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *