Notre corps : Ce merveilleux véhicule qu’on utilise chaque jour pour expérimenter la vie! Le célèbre diction, « Qui veut voyager loin ménage sa monture » nous encourage à veiller au bon fonctionnement de ce véhicule si nous voulons « voyager loin ».

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social ». Le bien-être physique et mental tient donc une place importante dans la définition de la santé.

Le corps physique

Notre corps est une extraordinaire usine qui produit et consomme de l’énergie.

Lorsqu’on dort par exemple, on pourrait croire que le corps se repose. Si on l’observe de l’extérieur, il est vrai que les mouvements de retournement de notre corps au cours de la nuit consomment bien moins d’énergie que tous ceux qu’on exécute tout au long de la journée.

Et pourtant…

Les activités inconscientes

Même si notre corps semble consommer moins d’énergie la nuit, il faut quand même garder à l’esprit le nombre de tâches qu’il exécute 24 h / 24, comme par exemple :

  • Digérer les aliments (Eh oui, il faut « brûler » de l’énergie afin d’en fabriquer d’autre).
  • Faire pousser les ongles et les cheveux
  • Alimenter le cerveau qui lui ne s’arrête jamais de penser (un individu moyen a environ 60 000 pensées distinctes chaque jour).
  • Réparer d’éventuelles blessures.
  • Générer les nouvelles cellules de notre corps (certains de nos organes sont renouvelés 5 fois au cours de notre vie). On estime de ce fait qu’on a en moyenne 1 nouveau corps tous les 15 ans environ.
  • Etc…

Décrire précisément toutes les tâches effectuées par notre corps en permanence reviendrait à écrire un livre conséquent étant donné toute l’alchimie qui se passe à l’intérieur de nous (environ 100 000 réactions chimiques dans notre corps à chaque seconde).

On peut donc déduire que le corps est une merveilleuse usine qui ne s’arrête jamais de tourner (enfin si, 1 seule fois). Comme pour notre voiture, la qualité du combustible (l’alimentation dans notre cas) est importante à son bon fonctionnement. On oublie souvent l’autre source d’alimentation de nos cellules: Celle qui est produite par notre cerveau à partir de nos pensées.

Les pensées

Qu’est-ce qu’une pensée ?

Selon le dictionnaire, il s’agit de l’ensemble des processus par lesquels l’Etre-humain élabore des concepts et acquiert de nouvelles connaissances. Pour faire simple, disons qu’il s’agit d’une activité qui se passe dans notre cerveau.

Cette activité se déroule comme suit :

A chaque pensée, des photons (unités de lumière) apparaissent dans notre cerveau. Ces particules se déplacent le long des circuits neuronaux (des routes à l’intérieur de notre cerveau) et produisent de l’énergie électro magnétique lors de ces déplacements. En arrivant au bout de la route, cette énergie active des glandes qui produisent des substances chimiques.

Si la pensée nous est agréable, la substance produite nous sera bénéfique (comme l’endorphine), si la pensée ne nous est pas agréable, c’est une substance différente qui sera produite (comme le cortisol). Cette substance pourra dans certains cas être bénéfique si nous agissons et destructrice si nous n’agissons pas.

Il apparaît alors clairement que le rôle joué par les pensées sur le corps est primordial à son bien-être général.

Le cas des frères TIFF

Etudions le cas des frères TIFF, Néga et Posi.

Tous les soirs, Néga TIFF s’endort en pensant à tous les problèmes qu’il a rencontré au cours de sa journée. Ces pensées étant placées dans son cerveau avant son sommeil, celles-ci vont continuer à rester présentes une bonne partie de la nuit. Etant donné qu’il s’agit de pensées désagréables, son cerveau va produire durant la nuit de nombreuses substances chimiques nocives à son organisme. Répété chaque jour, aussi bien de nuit comme de jour, Néga TIFF s’empoisonne inconsciemment tous les jours. Cet état de stress permanent pourra conduire au bout de quelques mois ou de quelques années à engendrer des problèmes de santé importants.

Son frère, Posi TIFF, s’endort lui tous les soirs en pensant à tous les bons moments qu’il a vécu pendant sa journée ainsi qu’au prochain voyage qu’il fera l’année prochaine aux bahamas. Il s’endort toujours avec un grand sourire sur son visage. Comme pour son frère, les pensées placées à ce moment dans son esprit vont se propager pendant une grande partie de la nuit. Pour lui par contre, étant donné qu’il s’agit de pensées agréables, son corps va produire de bonnes substances chimiques qui vont l »aider à bien se porter.

Néga TIFF va donc avoir mal et Posi TIFF aura un corps qui se portera bien.

Le corps, un indicateur permanent

Lorsque le corps de Néga a mal, il s’agit pour lui d’un message de son corps lui indiquant que ce qu’il envoie dans son organisme ne lui convient pas. Le corps sert en ce sens d’indicateur sur la qualité des pensées qu’on place dans notre tête.

Si Néga ne comprend pas le message de son corps, il aura souvent tendance de le faire taire au lieu de l’écouter. En anesthésiant son corps avec diverses substances lui permettant de ne plus avoir mal, il ne change en rien au fait qu’il continue tous les jours à se détruire. Lorsqu’il aura lu cet article, peut-être Néga prendra-t-il conscience des messages envoyés par son corps et qu’il agira sur ses pensées afin de les remplacer par des pensées positives. Le faisant, il contribuera à agir à la source au lieu de chercher à éteindre sans cesse des feux qu’il allume lui-même.

Nous avons abordé ici le cas des pensées conscientes, ce qui est déjà un grand pas. Il y a également un « travail » à effectuer sur les pensées inconscientes, engendrées en grande partie par nos croyances. Mais ça, ça fera partie d’un autre article…

Pour continuer longtemps cette merveilleuse aventure qui s’appelle La Vie, je vous encourage à prendre bien soin de vous…

Si vous ne pouvez pas faire de grandes choses, faire de petites choses dans une grande manière Napoleon Hill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *